Schweizerische Vereinigung für Kleintiermedizin
Association Suisse pour la Médecine des petits Animaux
Associazione Svizzera per la Medicina dei Piccoli Animali
Swiss Association for Small Animal Medicine

2018 debut campagne contre le nez plat excessif chez le chien

Que signifie nez plat?

La brachycéphalie canine englobe les races ayant un crâne et un nez très courts, dont le bouledogue français, le carlin, le bouledogue anglais, le Shih tzu, le pékinois et bien d’autres. Ces chiens n’ont pas toujours eu une telle tête. Au début du 20ème siècle, ces races montraient un museau plus long. Un élevage sélectif ciblé a créé des crânes au «schéma de bébé», tendance qui s’est accrue durant ce dernier siècle.

 

Pourquoi ces chiens souffrent-ils?

Le chien ne peut pas transpirer. Cet animal régule sa température corporelle en haletant, respectivement par la surface importante des muqueuses nasales. Une diminution de cette surface oblige les chiens brachycéphales à augmenter leur effort respiratoire ce qui amène à un pincement des narines, un rallongement du voile du palais, un collapsus des voies respiratoires et autres modifications. Les cas extrêmes sont nommés «élevage excessif».
En plus de ces problèmes respiratoires, ces races souffrent aussi de problèmes ophtalmologiques, auriculaires, cutanés ainsi que des difficultés à la mise-bas.

Peut-on traiter ces chiens?

Les chiens souffrant de syndrome brachycéphale doivent être opérés : leurs narines sont agrandies, le voile du palais raccourci et aminci. Les muqueuses nasales malformées sont supprimées. Mais une telle chirurgie ne permet qu’une amélioration modérée de la respiration. Les propriétaires concernés par ce problème attestent que si c’était à refaire, ils n’achèteraient pas un tel chien.
N’y a-t-il pas de limites légales ?
La loi sur la protection des animaux interdit l’élevage excessif. Toutefois, les lois et ordonnances sont très vagues. Il est obligatoire d’utiliser les meilleurs animaux d’une population pour la reproduction. Cela n’a pas de sens lorsque toute la race, respectivement les parents ont un nez excessivement plat.
L’énorme proportion d’importations de chiens empêche un contrôle de qualité en Suisse; la demande toujours très marquée pour ces chiens favorise ce marché noir.

Que peut-on améliorer ?

L’association suisse de médecine des petits animaux (ASMPA), L’association vétérinaires suisse de protection animale (AVSPA), la société de cynologie suisse (SCS) ainsi que la faculté Vetsuisse Berne ont développé un plan de mesures à prendre entrant en vigueur dès janvier 2018.

  1. Document de prise de position de l’ASMPA : sensibilisation du public, particulièrement les propriétaires de chiens
  2. Communiqué de presse commun : sensibilisation du public, bannissement de l’importation.
  3. Limitation publicitaire : les médias devraient rendre conscientes les agences publicitaires utilisant l’image de race brachycéphale
  4. Tests de condition physique permettant une sélection des chiens d’élevage touchés par la brachycéphalie
  5. Soutien des élevages souhaitant améliorer la santé de leurs chiens
  6. Promotion de la recherche universitaire dans le domaine de la brachycéphalie canine

La campagne est en outre soutenue par la Société des vétérinaires suisses (SVS) et la Protection suisse des animaux (STS).

Informations

Conférence de presse le 2 février 2018

Avec l’aide médiatique, le lancement de cette campagne (point 2 du plan) aura lieu pour but de sensibiliser le public. Une personnalité connue en Suisse nous apportera son soutien : Christa Rigozzi partagera son expérience avec cette problématique. Seront aussi présents : Martina Gastaldo et ses deux bouledogues français, Dr. Claudia Nett, Dr. Marie Müller-Klauser et Lucretia Watkins pour l’ASMPA, Dr. Julie Schwechler pour l’ASVPA, Hansueli Beer pour la SCS et Daniel Koch, représentant des vétérinaires praticiens. Il sera le modérateur de cette conférence.

La conférence de presse a lieu le 2 février 2018 à 15h à Winterthur, lors de l’exposition HUND 18 (www.hundemesse.ch) dans la salle de conférence de la Messe Winterthur. Prière de vous inscrire jusqu’au 31 janvier.

Download communiqué de presse (pdf)

Contact

Lucretia Watkins,
Geschäftsstelle SVK-ASMPA
Hostig 6
8132 Hinteregg
079 584 70 93
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

On October 15th 2017 the dreadful fires that occurred in Portugal burned 200 000 ha (according to the European Forest Fire Information System) and killed 45 people. Thousands of animals have died mainly sheep, goats, poultry and dogs. In this region most people have small properties and depend on agriculture and cheese making. Only in Oliveira do Hospital municipality at least 9000 sheep have died. For a small country like Portugal this is a catastrophe. Farm animals that survived have now nothing to eat since the pastures, hay and feed rooms have been burn to the ground.

read more (pdf)

Facebook: www.facebook.com/APMVEAC

Le puçage des chats – n’est pas une simple lubie!

Des milliers d’animaux domestiques disparaissent sans laisser de trace chaque année, dont 80 % de chats. Une puce électronique de la taille d’un grain de riz offre à chaque chat une identitié non modifiable. Avec l’action de puçage de chats lancée pour le mois de novembre, les vétérinaires contribuent à la reconnaissance des propriétaires des chats perdus.

En comparaison avec les chiens dont l’identification électronique et l’enregistrement sont obligatoires en Suisse, seuls 30% des chats sont puçés et enregistrés. C’est pour raison que l’association suisse pour la médecine des petits animaux (ASMPA) et Identitas SA lancent une action de puçage de chats pour leur permettre de pouvoir retrouver leur propriétaire au besoin.

Les colliers classiques et médailles avec l’adresse inscrite dessus se perdent souvent ou restent accrochés à des branches , ce qui peut être en plus un danger pour l’animal. La puce, grosse comme un grain de riz , va être injecté sous la peau du cou, du côté gauche. Cet acte de routine n’est pas douloureux pour l’animal et peut se faire sans narcose. La puce émet un numéro d’identification unique qui peut être lu par un lecteur de puces. Le numéro sera transmis à la banque de données qui trouvera le propriétaire correspondant.

La police, les autorités publiques ainsi que les centres d’incinération de cadavres sont de plus en plus à être dotés de tels appareils de lecture. Grâce à ce dernier, le propriétaire peut être informé du destin de son chat. Le souhait des vétérinaires est de pouvoir systématiquement retrouver les propriétaires des chats apportés morts, grâce à leur pucage.

L’action se déroule du 1er au 30 novembre 2017. Informez-vous à votre vétérinaire !

L’action est soutenue par:

logo sponsor chip aktion 2017 biokemalogo sponsor chip aktion 2017 henry schein animal healthlogo sponsor chip aktion 2017 ufamedlogo sponsor chip aktion 2017 eisenhut vet

 

Weitere Informationen und Flyer zum Ausdrucken finden Sie hier:

Sous-catégories

News FECAVA-WSAVA-FAFVAC